Pourquoi suis-je sur terre

Bienvenue sur mon blog

 

5 « Preuves » de l’existence de Dieu 17 juillet, 2006

Classé dans : Non classé — nathan7 @ 21:56

1 – Dieu, premier moteur immobile

La preuve de l’existence de Dieu peut être obtenue par cinq voies. La première et la plus manifeste est celle qui part du mouvement. Il est évident, nos sens nous l’attestent, que dans ce monde certaines choses se meuvent. Or, tout ce qui se meut est mû par un autre. En effet, rien ne se meut qu’autant qu’il est en puissance par rapport à ce que le mouvement lui procure. Au contraire, ce qui meut ne le fait qu’autant qu’il est en acte ; car mouvoir, c’est faire passer de la puissance à l’acte, et rien ne peut être amené à l’acte autrement que par un être en acte, comme un corps chaud actuellement, tel le feu, rend chaud actuellement le bois qui était auparavant chaud en puissance, et ainsi le meut et l’altère. Or, il n’est pas possible que le même être envisagé sous le même rapport, soit à la fois en acte ou en puissance ; il ne le peut que sous des rapports divers : par exemple, ce qui est chaud en acte ne peut être en même temps chaud en puissance ; mais il est, en même temps, froid en puissance. Il est donc impossible que sous le même rapport et de la même manière quelque chose soit à la fois mouvant et mû, c’est-à-dire qu’il se meuve lui-même. Donc, si une chose se meut, on doit dire qu’elle est mue par une autre. Que si, ensuite, la chose qui meut se meut à son tour, il faut qu’à son tour elle soit mue par une autre, et celle-ci par une autre encore. Or, on ne peut ainsi procéder à l’infini, car il n’y aurait alors pas de moteur premier, et il s’en suivrait qu’il n’y aurait pas non plus d’autres moteurs, car les moteurs seconds ne meuvent que selon qu’ils sont mus par le moteur premier, comme le bâton ne meut que manié par la main. Donc il est nécessaire de parvenir à un moteur premier qui ne soit lui-même mû par aucun autre, et un tel être, tout le monde le reconnaît pour Dieu.

2 – Dieu est la cause efficiente première

La seconde voie se réfère à la notion de cause efficiente. Nous constatons, à observer les choses sensibles, qu’il y a un ordre, entre les causes efficientes ; mais ce qui ne se trouve pas et qui n’est pas possible, c’est qu’une chose soit la cause efficiente d’elle-même, ce qui la supposerait antérieure à elle-même, chose impossible. Or il n’est pas possible non plus qu’on remonte à l’infini dans les causes efficientes ; car, parmi toutes les causes efficientes en série, la première est cause des intermédiaires et les intermédiaires sont causes du dernier terme, quoi qu’il en soit du nombre des intermédiaires, qu’ils soient nombreux ou qu’il n’y en ait qu’un seul. D’autre part, supprimez la cause, vous supprimerez aussi l’effet. Donc, s’il n’y a pas de premier dans l’ordre des causes efficientes, il n’y aura ni dernier ni intermédiaire. Or, aller à l’infini dans les causes efficientes, ce serait supprimer la première ; en conséquence, il n’y aurait ni effet dernier, ni cause efficiente intermédiaire, ce qui est évidemment faux. Il faut donc nécessairement supposer quelque cause efficiente première, que tous appellent Dieu.

3 – Dieu est nécessaire en soi, c’est la première nécessité

La troisième voie se prend du possible et du nécessaire, et elle est telle. Parmi les choses, nous en trouvons qui peuvent être et ne pas être : la preuve, c’est que certaines choses s’engendrent et se corrompent, et par conséquent sont et ne sont pas. Mais il est impossible que tout soit de telle nature ; car ce qui peut n’être pas, une fois ou l’autre n’est pas. Si donc tout peut n’être pas, à une époque donnée il n’y eut rien dans les choses. Or, s’il en était ainsi, maintenant encore rien ne serait ; car ce qui n’est pas ne commence d’être que par quelque chose qui est. Si donc alors nul être ne fut, il y eut impossibilité que rien commençât d’être, et ainsi, aujourd’hui, il n’y aurait rien, ce qu’on voit être faux. Donc, tous les êtres ne sont pas uniquement possibles, et il y a du nécessaire dans les choses. Or, tout ce qui est nécessaire, ou bien tire sa nécessité d’ailleurs, ou bien non. Et il n’est pas possible d’aller à l’infini dans la série des nécessaires ayant une cause de leur nécessité, pas plus qu il ne l’est quand il s’agit des causes efficientes comme on l’a prouvé. On est donc contraint de supposer quelque chose qui soit nécessaire par soi-même, ne prenant pas ailleurs la cause de sa nécessité, mais fournissant leur cause de nécessité aux autres nécessaires.

4 – Dieu est le modèle parfait

La quatrième voie procède des degrés qu’on remarque dans les choses. On voit en effet dans les choses du plus ou moins bon, du plus ou moins vrai, du plus ou moins noble, et ainsi d’attributs semblables. Or, le plus et le moins se disent des choses diverses selon que diversement ces choses se rapprochent de ce qui réalise le maximum ; par exemple, on dira plus chaud ce qui se rapproche davantage du maximum de chaleur. Il y a donc quelque chose qui est souverainement vrai, souverainement bon, souverainement noble, et par conséquent aussi souverainement être, car, comme le fait voir Aristote dans la Métaphysique, ce qui est souverain en vérité est aussi souverain quant à l’être. D’autre part, ce qu’on dit souverainement tel, en genre quelconque, est cause de tous les cas de ce genre, comme le feu, chaud au maximum est cause de la chaleur de tout le reste, ainsi qu’il est dit au même livre. Il y a donc quelque chose qui est pour tous les êtres, cause d’être, de bonté et de toute perfection. C’est ce que nous disons Dieu.

5 – Dieu est le guide intelligent de toutes choses

Enfin, la cinquième voie remonte à Dieu par le gouvernement des choses. Nous voyons que les choses privées de connaissance comme les corps naturels agissent en vue d’une fin, ce qui nous est manifesté par ceci que toujours, ou le plus souvent, ils agissent de la même manière de façon à réaliser le meilleur : d’où il apert que ce n’est point par hasard, mais en vertu d’une tendance déterminée qu’ils parviennent à leur fin. Or, ce qui est privé de connaissance ne peut tendre à une fin que dirige par un être connaissant et intelligent, comme la flèche par le sagittaire. Il y a donc quelque être intelligent, par lequel toutes choses naturelles sont orientées vers leur fin et cet être, nous le disons Dieu.

 

 

La lettre d’amour du Père

Classé dans : Non classé — nathan7 @ 21:49

 ♥ Mon Enfant, Je regarde jusqu’au fond de ton coeur et je sais tout de toi. (Psaume 139/1)

♥ Je sais quand tu t’assieds et quand tu te lèves. (Psaume 139/2)

♥ Je te vois quand tu marches et quand tu te couches, je connais parfaitement toutes tes voies. (Psaume 139/3)

♥ Même les cheveux de ta tête sont comptés. (Matthieu 10/29-31)

♥ Tu as été créé à mon image. (Genèse 1/27)

♥ Je suis le mouvement, la vie et l’être. (Actes 17/2)

♥ Je te connaissais même avant que tu sois conçu. (Jérémie 1/4-5)

♥ Je t’ai choisi au moment de la création. (Ephésiens 1/11-12)

♥ Tu n’étais pas une erreur. (Psaume 139/15)

♥ Tous tes jours sont écrits dans mon livre. (Psaume 139/16)

♥ Je détermine la durée des temps et les bornes de tes demeures. (Actes 17/26)

♥ J’ai fait de toi une créature merveilleuse. (Psaume 139/14)

♥ Je t’ai tissé dans le ventre de ta mère. (Psaume 139/13)

♥ C’est moi qui t’ai fait sortir du sein de ta mère. (Psaume 71:6)

♥ J’ai été déformé par ceux qui ne me connaissent pas. (Jean 8/41-44)

♥ Je ne me suis pas éloigné, ni fâché, car je suis l’expression parfaite de l’amour. (I Jean 4/16)

♥ C’est mon amour de Père que je répands sur toi. (I Jean 3/1)

♥ Parce que tu es mon enfant et que je suis ton Père. (1 Jean 3/1)

♥ Je t’offre plus que ton père terrestre pourrait jamais te donner. (Matthieu 7/11)

♥ Car je suis le Père parfait. (Matthieu 5/4)

♥ Toute grâce que tu reçois vient de ma main. (Jacques 1/17)

♥ Car je suis celui qui subvient à tous tes besoins. (Matthieu 6/31-33)

♥ Mon plan pour ton avenir est toujours rempli d’espérance. (Jérémie 29/11)

♥ Parce que je t’aime d’un amour éternel. (Jérémie 31/3)

♥ Mes pensées vers toi sont innombrables comme le sable sur le bord de la mer. (Psaume 139/17)

♥ Et je me réjouis de tes louanges et de ton adoration. (Sophonie 3/17)

♥ Je n’arrêterai jamais de te faire du bien (Jérémie 32/40)

♥ Tu es le peuple que j’ai choisi. (Exode 19/5)

♥ Je désire t’établir avec tout mon coeur et toute mon âme. (Jérémie 32/41)

♥ Il est en mon pouvoir de te montrer de grandes et merveilleuses choses. (Jérémie 33/3)

♥ Si tu me cherches avec tout ton coeur tu me trouveras. (Deutéronome 4/29)

♥ Fais de moi tes délices et je te donnerai ce que ton coeur désire. (Psaume 37/4)

♥ Car c’est moi qui t’ai donné ces désirs. (Philippiens 2/13)

♥ Je suis capable de faire plus pour toi que tu pourrais probablement imaginer. (Ephésiens 3/20)

♥ Car je suis ton encouragement le plus grand. (2 Thessaloniciens 2/16-17)

♥ Je suis aussi le père qui te console dans tous tes ennuis.(2 Corinthiens 1/3-4)

♥ Quand tu cries à moi, je suis près de toi et je te délivre de toutes tes détresses. (Psaume 34/18)

♥ Comme un berger porte un agneau, je te porte près de mon coeur. (Esaïe 40/11)

♥ J’effacerai toutes larmes de tes yeux. (Apocalypse 21/3-4)

♥ Et j’emporterai toute la douleur que tu as subie sur cette terre. (Apocalypse 21/4)

♥ Je suis ton père et je t’aime de la même façon que j’aime mon fils Jésus. (Jean 17/23)

♥ Car dans Jésus mon amour pour toi est révélé. (Jean 17/26)

♥ Il est la représentation exacte de mon être (Hebreux 1/3)

♥ Et Il est venu pour démontrer que je suis pour toi, pas contre toi. (Romains 8/31)

♥ Et te dire que je ne compte pas tes péchés. (2 Corinthiens 5/18-19)

♥ Jésus est mort pour que toi et moi puissions être réconciliés. (2 Corinthiens 5/18-19)

♥ Sa mort est l’expression suprême de mon amour pour toi. (1 Jean 4/10)

♥ J’ai renoncé à tout ce que j’aime pour gagner ton amour. (Romains 8/32)

♥ Si tu acceptes mon fils Jésus, tu me reçois. (1 Jean 2/23)

♥ Et rien ne te séparera de mon amour. (Romains 8/38-39)

♥ Dans ma maison, il y a tant de joie dans le ciel devant la repentance d’un pécheur. (Luc 15:7)

♥ J’ai toujours été le Père et serai toujours ton Père. (Ephésiens 3/14-15)

♥ Ma question est … veux-tu être mon enfant ? (Jean 1/12-13)

♥ Je t’attends. (Luc 15/11-32)

… ton Père qui t’aime, Dieu tout puissant

 

 

 

Classé dans : Non classé — nathan7 @ 21:42

 dans Non classé croix3

 

 

Connaître Dieu, c’est simple comme une prière…

Classé dans : Non classé — nathan7 @ 21:38

Confier sa vie à Jésus-Christ est un acte de foi qui s’exprime par la prière.
Prier, c’est tout simplement parler à Dieu. Il vous connaît . Ce qui importe pour Lui c’est l’attitude de votre cœur, votre honnêteté. Voici une prière que nous vous suggérons :

« Seigneur Jésus, je te remercie de ton amour et de ce que tu es venu dans le monde pour mourir pour moi. Je reconnais que j’ai dirigé jusqu’à présent ma propre vie et qu’ainsi j’ai péché contre toi. Je veux maintenant mettre ma confiance en toi, te recevoir dans ma vie. Merci de me pardonner mes péchés. Fais de moi la personne que tu désires que je sois. Je te remercie d’avoir répondu à ma prière et d’être maintenant dans ma vie. Amen. »

 

 

2 Corinthiens 5.17

Classé dans : Non classé — nathan7 @ 20:58

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici: toutes choses sont devenues nouvelles.

 

 

Téléphonez à Dieu

Classé dans : Non classé — nathan7 @ 20:53

Pour téléphoner à Dieu… quelques règles essentielles pour avoir une bonne communication.

Règle numéro 1 : Ne composez pas un numéro à l’aveuglette, soyez sûr de choisir le bon code… Soyez sûr de téléphoner au bon numéro, celui de Jésus !

Règle numéro 2 : Une conversation avec Dieu n’est pas un monologue… sachez L’écouter !

Règle numéro 3 : Si vous tombez sur un répondeur, c’est que vous vous êtes trompés de numéro… Dieu est toujours là !

Règle numéro 4 : Si cela sonne « occupé », c’est que votre désir de parler à Dieu n’était pas sincère.

Règle numéro 5 : Si la communication est interrompue, c’est que vous-même avez coupé le contact… pour le rétablir, prenez la décision de vous réconcilier avec votre prochain, vos ennemis, d’être fidèle dans les petites choses, d’être prêt à lui demander pardon pour vos péchés.

Règle numéro 6 : Ne prenez pas cette habitude de ne téléphoner qu’en cas d’urgence… vous apprendrez vite que c’est tellement bon de lui téléphoner simplement pour lui dire que vous L’aimez !

Règle numéro 7 : Ne téléphonez pas à Dieu simplement en tarif réduit, à des heures bien précises… Dieu n’est jamais dérangé dans son travail, vous ne l’embêtez jamais ! Il n’y a pas d’heures creuses et d’heures pleines, de plein tarif ou de tarif « heures creuses ». Certains ne penses qu’à téléphoner le dimanche matin. De multiples cours appels à toute heure, toute la semaine, valent bien mieux qu’un long coup de téléphone interminable le dimanche matin.

Règle numéro 8 : Le coût de la communication est gratuite… super non ? C’est un numéro vert !

Règle numéro 9 : N’oubliez pas de vérifier régulièrement votre répondeur… car Jésus lui-même vous appelle et vous adresse des messages et souvent vous n’entendez pas son coup de fil… Alors, vérifiez régulièrement les appels reçus, prenez du temps pour cela et ne laissez pas un message non écouté !

CONDITIONS DE GARANTIE : Avant tout, si cela ne marche pas, vérifiez le mode d’emploi du téléphone. Ce mode d’emploi s’appelle : la BIBLE ! Votre téléphone est garanti à vie, service après vente pièces et main d’oeuvre inclus… Réparation immédiate par « confession de ses péchés ». Le téléphone que vous utilisez n’est pas un téléphone par ligne, ni par câble, ni par ondes hertziennes, ni par voie satellite, ni cellulaire, etc… C’est un portable que vous pouvez emporter avec vous partout dans le monde et dans toutes les pièces de votre maison, en tout lieu… Son moyen de transmission s’appelle : le Saint-Esprit !

Le taux de satisfaction, selon une enquête très sérieuse auprès des consommateurs est de 100% !

 

 

Classé dans : Non classé — nathan7 @ 20:33

livingdangerous.jpg

Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort
je ne crains aucun mal
car Tu es avec moi

Psaume 23

 

 

Classé dans : Non classé — nathan7 @ 19:31

Pr.26:11 Comme un chien qui retourne à ce qu’il a vomi, Ainsi est un insensé qui revient à sa folie.
12 Si tu vois un homme qui se croit sage, Il y a plus à espérer d’un insensé que de lui.

vomi.gif

 

 

Classé dans : Non classé — nathan7 @ 19:21

aeroporc3.jpg

Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger;
s’il a soif, donne-lui à boire;
car en agissant ainsi,
ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête.
Romains 12:20

 

 

Classé dans : Non classé — nathan7 @ 19:05

dalmac.jpg

Jérémie 13:23 Un Ethiopien peut-il changer sa peau,
Et un léopard ses taches?
De même, pourriez-vous faire le bien,
Vous qui êtes accoutumés à faire le mal?

 

123
 
 

De la vie à la Vie |
aadelforest |
"DIEU NOUS EST PROCHE&... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la confrerie des playdébils
| Pueri Cantores de la Resurr...
| voyance et cartomancie